3 Votes Vote

La musique indépendante survivra-t-elle au temps politique ?

posté par tendencies 1952 jours auparavant News
http://www.lemonde.fr — A lire cette tribune écrite conjointe du CD1D (Fédération des labels indépendants), la Felin (Fédération nationale des labels indépendants), SMA (Syndicat national des structures de musiques actuelles) et de la Ferarock (Fédération des Radios Associatives Rock).

Les organisations de musiques indépendantes, bien que critiques vis-à-vis du CNM (Centre national de la musique) et de la politique culturelle du précédent gouvernement, s'alarme que l'alternance retarde la mise en place d'une structure qui a, en particulier, pour objectif d'aider les petites structures et les projets des indépendants (labels, artistes, salles, festivals, radios associatives).
1 Commentaire Enterré

Qui a voté pour cet article ?



Commentaires

comment-avatar
laurent
1937 jours auparavant
Il y a débat sur le sujet : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/aurelie-filippetti-veut-remettre-a-plat-le-centre-national-de-la-musique-26-06-2012-2066157.php

Aurélie Filippetti : "Il faut travailler dans l'ordre, trouver les sources de financement, identifier les meilleurs mécanismes qui permettent d'aider la création et la diversité et ensuite seulement parler d'aides et de bénéficiaires"

Pascal Nègre (Universal Music France) : "C'est vrai qu'il y a urgence, mais créer un organisme sans financement n'a aucun sens. Il faut au CNM un financement clair, pérenne et de long terme"

David El Sayegh (directeur général du Snep) : "La ministre a raison de rappeler que la problématique essentielle, c'est le financement"

Jules Frutos (Prodiss) : "Le travail de Mme la ministre est d'aller chercher l'argent. Veut-elle y aller ou pas ?"

Jérôme Roger (UPFI) : "Les déclarations de Mme Filippetti sont loin de dissiper nos profondes inquiétudes"
Note: 0   up down